Presentation

10/06/2011

 

Adsea09Où sont les grandes familles de jadis qui soutenaient de la naissance à la mort chacune des familles qui la composaient ?

Aujourd'hui, dit-on, nous vivons dans la civilisation du déracinement, où, réduites à la durée éphémère d'une éducation, les petites cellules "conjugales" survivent tant bien que mal, grâce à l'imposant appareil d'ASSISTANCE que la Collectivité a, peu à peu, mis en place.


La solidarité familiale entre les générations est moribonde et chacun vit aujourd'hui toujours un peu plus pour lui-même : c'est un constat qui semble bien établi.
L'orientation de la politique familiale s'inscrit bien d'une certaine façon dans la même logique :
Faciliter la vie des familles, leur permettre d'assurer leur vie quotidienne quelles que soient leurs charges, en prenant en compte seulement la cellule conjugale des parents et des enfants et laisser à d'autres instances le soin de définir une politique des Personnes Agées (3éme Age) et de la Jeune Enfance (Crèches).


Cette séparation administrative entre les générations, consacre donc bien ce que l'on peut considérer comme un fait irréversible :
Une fois la période éducative terminée, les LIENS D'OBLIGATION entre les parents et les enfants sont souvent rompus.

Chaque cellule, l'ancienne et la nouvelle, vit sa vie indépendante et il faut alors l'aider dans sa FRAGILITE par des services qui lui permettent, lorsque survient un incident ou simplement dans le cursus de la vie quotidienne, de SURVIVRE et de faire face à ses obligations.

De ce fait, au delà de la vague nostalgie vis à vis du bon vieux temps des fêtes de familles, peut-on essayer d'ENTRETENIR OU DE RECONSTITUER LES LIENS FAMILIAUX INTERGENERATIONNELS ?

La volonté de favoriser la pratique de la Solidarité entre les générations de populations conduites à l'isolement peut également permettre de rompre leur solitude, de faire renaître leur goût à la vie en renouant des liens qui, sans être familiaux, n'en seraient pas moins chaleureux, affectifs, équilibrants, voire éducatifs.

La réalisation consiste donc en la création :
- d'un LIEU DE BIEN ETRE,
- d'ECHANGES ET DE CHALEUR ENTRE GENERATIONS,

 

Objectifs :

  • Préserver une certaine autonomie pour chacune des structures composant l'Etablissement. En effet, chaque Résident dispose, non seulement d'un logement privatif indépendant, mais également, de locaux collectifs répondant à la spécificité des activités de son âge ou la particularité de sa condition.
  • Permettre  la rencontre ou la susciter dans les lieux de vie communs aménagés à cet effet.

 




TAGS :
Tous les tags